Accéder au contenu principal
Afrique du Sud / Justice

Oscar Pistorius coupable de violence ayant entraîné la mort

Oscar Pistorius au tribunal de Pretoria le 20 février 2013.
Oscar Pistorius au tribunal de Pretoria le 20 février 2013. Reuters / Sibeko
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Après six mois de procès, l’athlète sud-africain, Oscar Pistorius a été reconnu coupable d’homicide involontaire pour avoir tué sa petite amie. Le champion paralympique comparaissait pour le meurtre de Reeva Steenkamp, le 14 février 2013, alors qu’il pensait, selon ses affirmations, avoir tiré sur un cambrioleur. Il reste libre en attendant l'audience du 13 octobre qui fixera sa peine.

Publicité

Après six mois de procès, la juge Thokozile Mapisa a rendu son jugement : Oscar Pistorius a été reconnu coupable d’homicide involontaire pour avoir tué sa petite amie. C’était le 14 février 2013 et lui a toujours affirmé avoir cru tirer sur un cambrioleur. Jeudi, la juge a écarté une condamnation pour meurtre estimant que le parquet n’avait pas prouvé au-delà du doute raisonnable que l’athlète entendait tuer quand il a tiré.

Cependant, la juge a estimé que l’athlète avait eu une réponse excessive en tirant a travers la porte des toilettes, où se trouvait sa petite amie, Reeva Steenkamp. Il aurait pu appeler à l’aide en se croyant attaqué par un intrus. Au lieu de cela, il a choisi d’aller chercher son arme et de tirer quatre balles à travers la porte des toilettes. D’où une condamnation pour homicide involontaire, on parle en Afrique du Sud plus d’un homicide par négligence. Pendant et après l’annonce, Oscar Pistorius est resté très calme. Il s'est mis à prier.

Coupable d’utilisation d’arme à feu dans un lieu public

Oscar Pistorius était aussi jugé dans le même temps pour d’autres faits, d’autres affaires qui ne sont pas directement liées à la mort de Reeva Steenkamp. Ce sont des incidents apportés au dossier par le parquet pour démontrer la nature impulsive de l’athlète. Oscar Pistorius a donc également été reconnu coupable pour l’utilisation d’arme à feu dans un lieu public après un incident dans un restaurant de Johannesburg, Tasha’s, où Pistorius avait accidentellement déchargé son arme en 2012. En revanche, il a été acquitté pour deux autres faits : un incident où il aurait tiré à travers le toit ouvrant d’une voiture et pour possession illégale de munition.

Pour les deux chefs d’inculpation dont il a été reconnu coupable, homicide involontaire et utilisation d’une arme à feu dans un lieu public, l’athlète peut être condamné à de la prison. Il n’y a pas toutefois de sentence prédéfinie. La juge peut le condamner à de la prison ferme ou avec sursis assortis d’une amende.

Sentence connue vers le 20 octobre

Cette peine est sujette à spéculation. Une avocate qui parlait à la presse a estimé que pour ce genre de crime, une peine de dix à quinze ans de prison est appropriée. N’oublions pas qu’ensuite Oscar Pistorius aura encore la possibilité de faire appel.

Dans cette affaire, la prochaine audience est prévue le 13 octobre. Trois jours sont désormais réservés pour la négociation des peines. Ensuite, la juge se donnera quelques jours pour rendre sa décision. On attend donc un verdict autour du 20 octobre. D’ici là, Oscar Pistorius est en liberté sous caution. Le procureur a tenté d’obtenir une détention préventive, précisant que l’athlète avait récemment vendu sa maison et donc pouvait quitter le pays à tout moment, la juge a rejeté cet argument.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.