Nigeria

Nigeria: la Scoan mise en cause dans l’effondrement de son immeuble

Des équipes de recherches devant les ruines du bâtiment de la Scoan qui s’est effondré à Lagos, au Nigeria.
Des équipes de recherches devant les ruines du bâtiment de la Scoan qui s’est effondré à Lagos, au Nigeria. REUTERS/Akintunde Akinleye

Le bilan s'alourdit à Lagos au Nigeria, près d’une semaine après l’effondrement d’un immeuble situé dans l’enceinte de la Scoan, l’Eglise du célèbre télévangéliste TB Joshua. Les recherches se poursuivent toujours dans les décombres, et selon les derniers chiffres, plus de 80 personnes sont mortes dans l’accident. Une affaire qui ternit l’image du pasteur.

Publicité

Le télévangéliste TB Joshua a beau aimer être sous le feu des projecteurs, voilà une médiatisation dont il se serait bien passé. Près d’une semaine après l’effondrement d’un bâtiment appartenant à son Eglise et dans lequel se trouvaient plus de trois cents fidèles, l’affaire fait toujours grand bruit.

Les opérations de recherches, censées se terminer mercredi, se sont poursuivies ce jeudi. Et le bilan s'est encore alourdi. La Nema, l’Agence nationale des secours, a fait état de dizaines de morts, dont 84 Sud-Africains, et déploré le manque de coopération des responsables de l’Eglise qui ne les ont laissé accéder au site que trois jours après le drame.

Les fondations de l’église pointées du doigt

Une allégation que le célèbre pasteur a niée en bloc. S’exprimant pour la première fois sur le sujet dans un message posté sur son compte Twitter ce jeudi, il a assuré fournir toute l’assistance nécessaire. Il a évoqué un « moment douloureux et triste » et réitéré sa théorie du complot, suggérant que l’effondrement de l’immeuble était dû à un avion survolant le site à basse altitude.

Les ingénieurs estiment de leur côté que l’accident pourrait être dû à l’ajout d’étages supplémentaires au bâtiment sans que les fondations aient été consolidées. Des échantillons ont donc été prélevés pour déterminer le matériau utilisé dans la construction et L’Etat de Lagos a ordonné une enquête sur les structures de tous les immeubles de l’Eglise.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail