Afrique du Sud

Afrique du Sud: dix braconniers de rhinocéros devant la justice

Un rhinocéros noir et son petit.
Un rhinocéros noir et son petit. REUTERS/Tom Kirkwood/Files

En Afrique du Sud, la police a arrêté dix braconniers soupçonnés d'appartenir à un gang réputé particulièrement violent. Ils sont accusés d'avoir abattu de nombreux rhinocéros à travers tout le pays. Le chef du gang et ses neuf complices doivent comparaître ce lundi devant le tribunal d’Hatfield. Ce coup de filet est une grande victoire dans la lutte contre le braconnage alors que ce fléau a atteint des proportions « critiques » ces dernières années.

Publicité

En Afrique du Sud, les rhinocéros sont abattus pour leur corne, qui se négocie à prix d’or sur le marché noir asiatique. Réduite en poudre, celle-ci est réputée à tort d’avoir des vertus curatives, notamment contre le cancer ou l’impuissance. Le pays abrite 80% de la population mondiale de rhinocéros.

Les dix hommes qui viennent d’être arrêtés sont soupçonnés d’avoir tué et mutilé au moins 24 rhinocéros. Les braconniers présumés avaient pour objectif d’obtenir le plus grand nombre de cornes possible puis de les écouler sur le marché noir vietnamien. Ils auraient accumulé au total 84 cornes de rhinocéros. Un butin estimé à près de 1,5 million d’euros.

700 rhinocéros abattus en 2014

L’arrestation de ces braconniers a été rendue possible grâce à une vaste opération de la police sud-africaine. Les dix suspects ont été interpellés simultanément dans quatre provinces du pays. Le chef du gang a été appréhendé à Pretoria et selon les informations de la presse sud-africaine, son frère, son avocat, un pilote et un braconnier professionnel auraient également été arrêtés, ainsi qu’un policier qui collaborait avec eux.

Des dizaines de chefs d’accusation pèsent sur les braconniers présumés et ils risquent de très lourdes peines. En juillet dernier, un braconnier a été condamné à 77 ans de prison, pour avoir tué trois jeunes rhinocéros.

Plus de 700 rhinocéros ont déjà été abattus par les braconniers en Afrique du Sud depuis le début de l’année 2014.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail