Accéder au contenu principal
RCA

Centrafrique: un camp de déplacés attaqué à Bambari

Restée calme pendant les premiers mois de la crise, Bambari a basculé dans la violence en mai dernier.
Restée calme pendant les premiers mois de la crise, Bambari a basculé dans la violence en mai dernier. REUTERS/Siegfried Modola
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Centrafrique, des accrochages ont eu lieu ce mercredi 1er octobre à Bambari, troisième ville du pays et chef-lieu de la préfecture de la Ouaka. Des tirs ont résonné une bonne partie de la journée, faisant au moins cinq morts et dix blessés.

Publicité

Des hommes armés, nombreux, selon plusieurs témoignages, ont fait irruption en milieu de journée dans le camp de déplacés qui se trouve au sein du périmètre de la Minusca, la Mission des Nations unies, à Bambari. Les casques bleus ont répliqué à cette attaque, faisant feu à leur tour.

Le retour au calme est intervenu en fin d'après-midi. Selon un premier bilan du CICR, le Comité international de la Croix-Rouge, dix blessés ont été transférés à l'hôpital de Bambari. Les témoignages collectés par le Comité font également état de cinq morts. Par ailleurs, dans la confusion provoquée par l'attaque, les locaux de l'ONG américaine Mercy Corps ont selon nos informations été saccagés et pillés, nécessitant l'évacuation du personnel.

Le chef-lieu de la Ouaka, qui était resté calme dans les premiers mois de la crise, a commencé à basculer dans la violence à partir de mai dernier, quand les milices anti-balaka se sont approchées de la localité. Difficile pour l'instant de dire avec certitude qui sont les assaillants d'hier, pourquoi ce déchaînement de violence. Jointe par RFI, la Minusca n'a en tout cas pas souhaité se prononcer sur ces événements.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.