Accéder au contenu principal
Madagascar

Marc Ravalomanana est de retour à Madagascar

L'ancien président malgache Marc Ravalomanana.
L'ancien président malgache Marc Ravalomanana. AFP PHOTO / Joshua Berger
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C'est un événement politique : l'ancien chef de l'Etat malgache Marc Ravalomanana est de retour au pays, après cinq ans d'exil. Il vivait en Afrique du Sud depuis son renversement en 2009. Il est arrivé ce lundi matin à Antananarivo, à bord d'un avion privé affrété par la SADC, l'organisation régionale de développement.

Publicité

Marc Ravalomanana est rentré dans la nuit de dimanche à lundi à Madagascar. Une information donnée par plusieurs de ses proches, dont le chef de sa délégation, puis très vite confirmée par une première courte apparition publique. Devant son domicile, l'ancien président s'est adressé à des partisans.

Arrivée discrète par avion

C’est par un avion privé que l’ancien président est arrivé de Johannesburg, où il vivait en exil depuis son renversement en mars 2009. Toujours selon ses proches, il était accompagné d’éléments de la SADC, la Communauté d’Afrique australe, organisation médiatrice dans la crise politique malgache depuis cinq ans.

Marc Ravalomanana avait annoncé plusieurs fois son retour. Il avait même tenté de prendre l’avion par deux fois, mais les autorités l’en avaient empêché. Ses partisans s’étaient à l’époque rassemblés pour l’accueillir. Il y avait eu de grands attroupements aux abords de l’aéroport. C'est finalement en catimini qu’il est rentré chez lui ce lundi.

Le calme à Antananarivo

Samedi dernier, lors du meeting hebdomadaire de ses partisans, il était intervenu par téléphone. Il leur avait annoncé un retour imminent, mais leur avait dit de ne pas se rassembler. C’était sans doute l'une des conditions de son retour ; qu'il ne s’accompagne pas de troubles, ce que craignaient les autorités jusqu’à présent.

Ce lundi, la situation est calme dans la capitale malgache. On s’attend néanmoins à un rassemblement des partisans de Marc Ravalomanana dans l’après-midi, devant son domicile.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.