Madagascar

Le camp Ravalomanana sans nouvelle de l’ancien président malgache

Marc Ravalomanana lors de son retour à Madagascar, le 13 octobre 2014.
Marc Ravalomanana lors de son retour à Madagascar, le 13 octobre 2014. AFP PHOTO/RIJASOLO
Texte par : RFI Suivre
2 mn

A Madagascar, Marc Ravalomanana est toujours retenu par les autorités dans un lieu inconnu. L’ancien président renversé en 2009 par un coup d’Etat vivait en Afrique du Sud depuis 2009. Il est rentré, lundi, dans son pays à bord d’un avion privé avant d’être arrêté à son domicile quelques heures plus tard. Selon l’actuel président, Hery Rajaonarimampianina, il n’a pas été emprisonné, mais mis en résidence surveillée pour sa propre sécurité et pour garantir l’ordre public. Ce mardi matin, ses proches ont demandé des garanties sur ses conditions de détention.

Publicité

C’est le fils de l’ancien président qui s’est adressé à la presse ce mardi matin. Accompagné de sa mère Lalao, Tojo Ravalomanana a dénoncé l’arrestation musclée de son père le jour de son arrivée à son domicile : « C’est tout de même un chef d’Etat et on emmène des forces anti-gang pour le kidnapper. Monsieur Rajaonarimampianina dit qu’il n’est pas emprisonné, ni même arrêté, donc il est kidnappé. Je ne sais pas où il est. »

Face aux caméras, le fils de l’ancien président brandit des boites de médicaments et dit s’inquiéter sur les conditions de détention de son père : « Ce sont ses médicaments. Il n’est pas malade, mais il suit un traitement. Il a plus de 60 ans et nous avons peur de ce qu’il peut lui arriver. On veut une déclaration de l’Etat malgache. »

L’épouse de l’ancien président, Lalao Ravalomanana, aurait sollicité les autorités pour avoir un entretien avec l’actuel président. Des discussions devraient commencer rapidement entre la présidence et des proches de Marc Ravalomanana pour décider de son sort.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail