Tunisie / Entretien

Législatives tunisiennes: entretien avec Kamel Morjane

Kamel Morjane, ancien ministre des Affaires étrangères sous le régime de Ben Ali, ici en 2011.
Kamel Morjane, ancien ministre des Affaires étrangères sous le régime de Ben Ali, ici en 2011. AFP/Fethi Belaid
Texte par : RFI Suivre
7 mn

Vingt-sept personnalités concourent à l'élection présidentielle tunisienne, prévue le 23 novembre prochain. Parmi elles, plusieurs anciens ministres de l'ex-dictateur Ben Ali espèrent revenir sur le devant de la scène politique. C'est le cas de Kamel Morjane, ancien ministre de la Défense et dernier ministre des Affaires étrangères de l’ancien régime. Avec son parti, al-Moubadara, M. Morjane fait actuellement campagne pour les élections législatives, dont le vote se tiendra dimanche prochain. Notre envoyé spécial à Tunis, David Thomson, l'a recontré à Sousse juste après l'un de ses meetings.

Publicité

Je suis fier d’avoir travaillé pour mon pays […] et je pensais que c’était un devoir. Maintenant, c’est vrai que tout n’était pas rose. Je reconnais qu’il y avait des domaines où les choses n’allaient pas bien, surtout dans le domaine de la démocratie et des droits mais j’ai fait mon mea culpa.

Kamel Morjane

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail