Accéder au contenu principal

Procès Karim Wade: le conseiller en communication témoigne

Karim Wade en avril 2013 à Dakar.
Karim Wade en avril 2013 à Dakar. AFP PHOTO
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le fils de l’ancien président est poursuivi pour enrichissement illicite. Après l’audition de sa notaire, de son ancien chauffeur, de son ancien garde du corps, c’était au tour de son ancien conseiller en communication Cheikh Diallo de témoigner. Cheikh Diallo est le directeur général du groupe de presse CD-Média, qui éditait le journal Le Pays et le journal en ligne lesenegalais.net.

Publicité

« C’est Karim Wade, stylo en main, qui a constitué CD-Média : en mai et en octobre 2011, nous avons tenu deux réunions en présence de la notaire Patricia Lake Diop. Karim Wade a fait de moi l’actionnaire à 30% et Patrick William à 70%. C’est lui qui payait les salaires, lui qui me remboursait si j’avançais des frais, explique Cheikh Diallo.

- Quels étaient les biens de la société ?, lui demande la cour.
- Sept voitures d’occasion, plus le matériel informatique.
- Qu’est-ce que Karim Wade attendait de CD-Média ?
- CD-média était plutôt une source de dépenses que de profit. Karim Wade a même perdu beaucoup d’argent », explique le témoin. Mais Karim Wade était attaqué de toute part, il voulait avoir, comme les autres, de la visibilité à la veille de l’élection présidentielle de 2012.
Mais la cour s’interroge :
- Dans la presse, vous n’avez pas une déontologie ?
- Qui paie commande, répond sans ambages le journaliste.
- Et la vérité ?
- Personne ne paie pour se faire insulter ! »

Pour la défense, au-delà de ces débats sur le rôle des groupes de presse dans la vie politique au Sénégal, CD-Média était un gouffre financier, on est loin de l’enrichissement illicite. Pour les avocats de l’Etat, ce témoignage montre que Karim Wade, contrairement à ce qu’il a toujours affirmé, a bel et bien créé des sociétés au Sénégal avec des prête-noms.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.