Accéder au contenu principal
Tunisie

Tunisie: six morts dans l'assaut meurtrier contre des hommes armés

Le «V» de la victoire des forces de l'ordre tunisiennes après l'assaut lancé contre une maison où étaient retranchés des personnes identifiées comme «terroristes», à Tunis, le 24 octobre 2014.
Le «V» de la victoire des forces de l'ordre tunisiennes après l'assaut lancé contre une maison où étaient retranchés des personnes identifiées comme «terroristes», à Tunis, le 24 octobre 2014. REUTERS/Anis Mili
Texte par : RFI Suivre
2 mn

A deux jours du vote pour les législatives en Tunisie, les forces de l’ordre ont mené une opération antiterroriste en banlieue de Tunis à Oued Ellil. Six personnes armées, dont cinq femmes, ont été tuées dans l’assaut d’une maison où elles s’étaient retranchées avec des enfants. A l’approche du vote, les autorités craignent qu’un attentat ne fasse dérailler le processus démocratique en Tunisie.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Tunis,

Après 24 heures de siège et un assaut meurtrier, les forces spéciales de la garde nationale tunisienne ont quitté Oued Ellil, en périphérie de Tunis, sous les applaudissements des habitants. Certaines femmes sont même allées jusqu'à embrasser des fourgons de police pour féliciter les forces de l’ordre.

« Nous avons gagné, le terrorisme est fini pour la Tunisie inch’Allah ! » se réjouit un Tunisien du quartier. « Les militaires ont fait quelque chose de très grand », commente un autre. Tandis que d'autres encore sont plus inquiets : « Le terrorisme c’est un grand point d’interrogation ».

La veille, jeudi, un agent est mort tué par balle en essayant de pénétrer dans une maison du quartier où, selon des informations obtenues après deux arrestations dans le sud du pays, des jihadistes préparant un attentat étaient cachés.

Plusieurs fois au mégaphone la police a tenté de faire sortir femmes et enfants. En vain. Les autorités assurent même que les femmes ont directement participé aux combats, déterminées à ne pas se rendre. L’assaut de la police a duré plus d’une heure. Bilan : six morts, dont cinq femmes, et un enfant blessé pour un jihadiste interpellé les armes à la main.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.