Afrique du Sud / Justice

Affaire Pistorius: le ministère public fait appel de la condamnation

Au dernier jour des plaidoiries du procès d'Oscar Pistorius, le procureur Gerrie Nel a requis vendredi dix ans de prison contre le champion paralympique. Pretoria, le 17 octobre 2014.
Au dernier jour des plaidoiries du procès d'Oscar Pistorius, le procureur Gerrie Nel a requis vendredi dix ans de prison contre le champion paralympique. Pretoria, le 17 octobre 2014. REUTERS/Werner Beukes/Pool
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Afrique du Sud, l’affaire Pistorius n’est pas terminée. Le bureau du procureur a annoncé, ce lundi 27 octobre après-midi, qu’il faisait appel du verdict. A l’issue d’un procès de sept mois, l’athlète sud-africain avait été condamné la semaine dernière à cinq ans de prison ferme pour avoir tué sa petite amie, Reeva Steenkamp, en février 2013.

Publicité

Une semaine de réflexion et le bureau du procureur a finalement annoncé qu’il faisait appel du verdict ainsi que de la peine. Durant le procès, le procureur avait demandé qu’Oscar Pistorius soit reconnu coupable de meurtre avec préméditation. Pour Gerrie Nel, le couple s’était disputé avant l’incident. Mais la juge a estimé que l’athlète n’avait pas eu l’intention de tuer quand il a tiré à travers la porte des toilettes, dans lesquelles se trouvait sa petite amie. Pistorius n’a donc été reconnu coupable que de violence ayant entraîné la mort.

Le procureur avait demandé une peine d’un minimum de 10 ans de prison. La juge a été plus clémente que les réquisitions du ministère public et a condamné Oscar Pistorius à cinq ans de prison ferme. Selon les avocats de l’athlète, il pourrait même n’effectuer que dix mois de sa peine en prison et le reste assigné à résidence. Aussitôt le procès terminé, le bureau du procureur avait annoncé qu’il étudiait la possibilité de faire appel. C’est donc chose faite, et il doit déposer son recours d’ici la fin de cette semaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail