Accéder au contenu principal
RDC

RDC: des centaines de disparus dans des inondations au Sud-Kivu

Inondation à Kahele, au Sud-Kivu, octobre 2014.
Inondation à Kahele, au Sud-Kivu, octobre 2014. DR
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Dans l'est de la République démocratique du Congo, des pluies diluviennes et des torrents de boue ont ravagé plusieurs villages du territoire de Kalehe au Sud-Kivu. Si les bilans sont encore incertains, les premiers rapports d'ONG, qui se sont rendues sur place, évoquent plus d'une centaine de personnes portées disparues et des milliers de familles ayant dû fuir vers les villages voisins.

Publicité

Les inondations font rage en République démocratique du Congo, dans la région du Sud-Kivu. Ecoles, maisons, centre de santé... les pluies et la boue ont tout emporté sur leur passage. Deux corps, celui d'une petite fille et celui d'une femme, ont pour l'heure été retrouvés.

Plus d'une centaine de personnes sont toujours portées disparues et les autorités ont peu d'espoir de les retrouver en vie. Lundi soir, la boue recouvrait encore de vastes étendues du territoire, rendant le travail des équipes de secours difficiles.

Inondations à Kahele, au Sud-Kivu, octobre 2014.
Inondations à Kahele, au Sud-Kivu, octobre 2014. DR

Les villages de Bushushu et Kalehe sont particulièrement touchés, puisque plus de 750 maisons y ont été détruites. Les éboulements ont également enseveli une église, surprenant un groupe de choristes en pleine répétition, selon une autorité locale.

Le scénario pourrait se répéter

Un pont sur la route nationale qui relie Bukavu et Goma a également été emporté, tandis qu'à Nyambasehe, de lourdes pierres charriés par la boue depuis les hauts plateaux barrent encore la route selon l'Arche d'alliance, une ONG qui s'est rendue sur place afin d'évaluer les dégâts. Des milliers de ménages, sans abri, ont dû se réfugier dans les localités voisines.

Inondations à Kahele, au Sud-Kivu, octobre 2014.
Inondations à Kahele, au Sud-Kivu, octobre 2014. DR

Le chef de groupement de Mbinga-Nord demande de l'aide aux autorités provinciales et nationales. Selon lui, il y a urgence à déplacer ses populations. La saison des pluies ne fait que commencer et le scénario pourrait très bien se répéter dans les semaines qui viennent.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.