Accéder au contenu principal
Centrafrique

Diamants de Kimberley : «Il faut une négociation politique en RCA»

Des orpailleurs mineurs centrafricains.
Des orpailleurs mineurs centrafricains. AFP PHOTO / ALEXANDER JOE
Texte par : RFI Suivre
1 min

Depuis mai 2013, la République centrafricaine (RCA) n'a plus le droit d'exporter légalement ses diamants. Le pays a été suspendu du processus de Kimberley dont l'objectif est de mettre fin au commerce de ce qu'on l'on appelle « les diamants de la guerre et du sang ». Les autorités centrafricaines voudraient mettre fin - au moins partiellement - à cet embargo à l'occasion de la session du processus de Kimberley qui se tient cette semaine à Guanghzou, en Chine. Roland Marchal, chercheur au Centre d’études et de recherches internationales (CERI) de Sciences Po, est l’Invité d’Afrique soir de RFI.

Publicité

Restaurer des revenus pour l’Etat centrafricain, c’est une urgence. Cependant, le faire dans des conditions qui ne seraient ni définies ni encadrées et qui ne seraient pas bien plus raisonnables que ce à quoi on a pu assister durant les dernières années, ne l’est pas.

Roland Marchal

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.