Accéder au contenu principal
Rwanda

Rwanda: prison ferme pour un groupe de prière catholique

Le groupe avait approché trop près de la résidence du président rwandais Paul Kagame.
Le groupe avait approché trop près de la résidence du président rwandais Paul Kagame. DR
Texte par : RFI Suivre
2 min

Huit membres d’un groupe de prière catholique ont été condamnés à cinq ans de prison ferme pour incitation au soulèvement. Le groupe avait été arrêté en juillet 2013, après s’être trop approché de la résidence du président rwandais Paul Kagame.

Publicité

En rendant son verdict, la juge de la haute cour de Kigali a estimé que cette condamnation devait servir de leçon, afin qu’à l’avenir, « tout personne sache que lorsqu’il propage des rumeurs en vue de soulever la population, en sera puni comme la loi le stipule ». La cour n’a toutefois pas suivi le parquet qui avait réclamé 15 ans de prison pour les prévenus.

Lors de leur procès, ces derniers avaient expliqué qu’une femme du groupe, Chantal Mutamba, avaient eu une révélation divine appelant les Rwandais à cesser de « pécher », ou d’avoir recours à l’avortement et que dans le cas contraire, un malheur pire que ce qui s’était passé en 1994 lors du génocide s’abattrait sur le Rwanda.

Les prévenus avaient ajouté s’être retrouvés par hasard à la hauteur de la résidence présidentielle, tandis que pour le parquet, ils voulaient apporter un message au président rwandais, prédisant la fin de son régime « dictatorial ».

A l’issue de cette audience, deux prévenues dont Chantal Mutamba ont été acquittées. La cour a estimé que cette dernière avait des problèmes psychologiques. « Les autres auraient dû être acquittés aussi », a regretté Napoléon Nsanzimana, leur avocat. « Ils ont simplement eu le tord de la suivre, croyant à une révélation divine, mais ils n’avaient pas l’intention d’inciter au soulèvement », a-t-il ajouté n’excluant pas de faire appel.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.