Accéder au contenu principal
Madagascar/Justice

Meurtre du couple de Français à Tuléar: report du procès à Madagascar

Gérald Fontaine et Johanna Delahaye, le couple de restaurateurs assassinés en avril 2012.
Gérald Fontaine et Johanna Delahaye, le couple de restaurateurs assassinés en avril 2012. France3 Nord Pas de Calais/Capture d'écran
Texte par : RFI Suivre
2 min

Le procès des assassins de Gérald Fontaine et Johanna Delahaye, le couple de restaurateurs tués en avril 2012 sur une plage isolée, devait s’ouvrir ce jeudi 4 décembre à Tuléar, dans le sud-ouest de Madagascar. Mais sur les dix accusés, quatre ne se sont pas présentés à l’audience, dont l’instigateur présumé. Sur demande des familles, le président de la cour a donc décidé de renvoyer le procès à une date ultérieure.

Publicité

Après déjà deux reports du procès, cette fois devait être la bonne. Mais finalement l’affaire Fontaine-Delahaye continue. Les familles des victimes ont préféré demander un nouveau renvoi et elles ont obtenu gain de cause. « On a constaté que celui qui est présenté comme l’instigateur principal, le fameux Roméo, n’avait pas été convoqué par le parquet général, explique Franck Berton, l’avocat des familles. Il avait fait savoir qu’il n’envisageait pas le déplacement, et que même si sa sœur était là, convoquée en qualité de témoin, lui ne viendrait pas, et il avait envoyé ses avocats. Pensez bien qu’il était impossible, pour les familles que je représente, de se contenter d’un procès où quatre accusés sur dix n’étaient pas là. »

Roméo, commanditaire présumé du double meurtre, est un opérateur économique local connu, candidat malheureux aux dernières législatives en 2013. Certaines dépositions affirment qu’il aurait promis 15 000 € aux assassins, mais il nie en bloc. « Il a toujours nié, il n’y a rien dans cette affaire, il n’y a pas de charge concrète », confirme d’ailleurs son avocat Eloi Tsitarany.

Un mandat d’arrêt a été délivré contre Roméo. Deux Français et une Malgache restés en France seront aussi convoqués officiellement. Le procès devrait reprendre en 2015 mais aucune date n’a été fixée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.