Accéder au contenu principal
Ile Maurice

Ile Maurice: derniers meetings avant le verdict des urnes

L'ancien Premier ministre Anerood Jugnauth (g.) et l'actuel Premier ministre, Navin Ramgoolam (d.), ici en 2011.
L'ancien Premier ministre Anerood Jugnauth (g.) et l'actuel Premier ministre, Navin Ramgoolam (d.), ici en 2011. REUTERS/Ally
Texte par : RFI Suivre
1 min

À trois jours des élections législatives à l’île Maurice, les deux blocs politiques qui s’affrontent ont mesuré leur popularité ce dimanche. Il s'agissait des derniers grands rassemblements avant l’ouverture des bureaux de vote. Le Premier ministre sortant, grand favori au départ, fait face désormais à un sérieux rival de 84 ans.

Publicité

« Dans cette élection-là, il y un référendum de l’unité ! » Place du quai, à Port-Louis, dimanche matin, le Premier ministre Navin Ramgoolam expliquait devant ses partisans que les élections du 10 décembre feront office de référendum pour l’unité nationale. Pour cela, le leader du Parti travailliste s’est allié avec le Mouvement militant mauricien de Paul Bérenger. Leur projet : remporter les élections haut la main, amender la Constitution et faire l’Histoire. « Cette nouvelle alliance, Parti travailliste-MMM, c’est l’alliance qui vous donne l’espoir de vous faire un modèle de l’unité, une religion, une communauté ! »

En face du tandem Ramgoolam-Bérenger, on retrouve un vétéran de la politique, qui harangue la foule : « Allez voter dans chaque circonscription, trois candidats à l’Alliance du peuple ! ». Sir Anerood Jugnauth, qui a occupé les postes de Premier ministre, puis de président, est connu comme le père du miracle économique mauricien. A 84 ans, il revient dans l’arène politique à la tête de l’Alliance du peuple, avec la promesse d’un nouveau miracle économique.

Donné perdant au départ, Sir Anerood Jugnauth a créé autour de sa coalition une adhésion qui a surpris de nombreux observateurs.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.