Accéder au contenu principal
Algérie / France

Algérie: le président Bouteflika est-il à Paris ?

Abdelaziz Bouteflika, le 17 avril 2014, dans son bureau de vote à Alger.
Abdelaziz Bouteflika, le 17 avril 2014, dans son bureau de vote à Alger. REUTERS/Zohra Bensemra
Texte par : RFI Suivre
2 min

A Alger, c’est la question du jour. Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, est-il à Paris ? C'est que croyaient savoir, ce mercredi 17 décembre, plusieurs médias algériens. Selon eux, le président algérien avait été hospitalisé, une nouvelle fois au Val-de-Grâce, l'un des hôpitaux militaires de la capitale française. Cela fait des mois, voire des années que la santé d'Abdelaziz Bouteflika alimente les polémiques et les rumeurs. Mais ce soir, la rumeur se dégonfle. L'avion du président algérien s'est bien posé, mardi soir, à Paris, mais visiblement ce n'était pas pour y amener le chef de l'Etat lui-même. La présidence, en tout cas, a démenti en publiant des photos du président Bouteflika. Ces dernières auraient été prises cet après-midi, à Alger.

Publicité

En publiant deux photos d'Abdelaziz Bouteflika - présentées comme prises ce mercredi 17 décembre - l'agence officielle algérienne APS, a voulu couper court aux spéculations donnant le chef de l'Etat algérien hospitalisé à Paris.

Deux images sur lesquelles on voit le président Bouteflika respectivement avec le nouvel ambassadeur d'Iran, à Alger, puis avec le nouvel ambassadeur d'Egypte.

Selon APS, les deux audiences se sont déroulées en présence du ministre des Affaires maghrébines, Abdelkader Messahel, cet après-midi.

Mais un avion gouvernemental - un Gulfstream aux couleurs de l'Algérie - s'est bel et bien posé, mardi, sur l'aéroport du Bourget, près de Paris. Plusieurs médias annonçaient que le président Bouteflika était à bord et qu'il avait été hospitalisé au Val-de-Grâce.

Mais s'il était réellement à Alger, alors qui était à bord ? Selon plusieurs médias algériens, il pourrait s'agir d'un des frères du président.

La santé d'Abdelaziz Bouteflika est l'un des sujets les plus secrets d'Algérie. Le président algérien, réélu en avril dernier, est malade. Il a subi un Accident vasculaire cérébral (AVC), il y a un an et demi et le mois dernier, il avait été hospitalisé pendant trois jours dans une clinique de Grenoble. Il avait fallu attendre la visite, à Paris, début décembre, du Premier ministre Abdelmalek Sellal pour en avoir confirmation officielle.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.