Accéder au contenu principal
Burundi

Elections au Burundi: Nkurunziza prévient que «l'insurrection est punie»

Pierre Nkurunziza a aussi affirmé que «l’annulation de l’enrôlement n’est prévue nulle part dans les textes ».
Pierre Nkurunziza a aussi affirmé que «l’annulation de l’enrôlement n’est prévue nulle part dans les textes ». Reuters / Alessandro Di Meo
Texte par : RFI Suivre
1 mn

La tension ne cesse de monter au Burundi depuis quelques jours, suite aux contestations de l’enrôlement des électeurs qui a pris fin la semaine passée. En début de semaine, l’opposition réunie a exigé une démission immédiate et sans condition de la Commission électorale, accusée d’être complice dans les nombreuses irrégularités reconnues par toutes les parties. Vendredi, quelque 200 organisations de la société civile ont demandé fermement une annulation des résultats de l’enrôlement. Réponse du président Pierre Nkurunziza vendredi, au cours de sa traditionnelle émission publique : « L’annulation de l’enrôlement n’est prévue nulle part dans les textes ». Quant aux menaces lancées par l’opposition et la société civile de paralyser le processus électoral, le président burundais assure qu’il les attend de pied ferme.

Publicité

Les manifestations sont autorisées par la loi au Burundi mais pas l’insurrection. L’insurrection est punie. Nous demandons donc à la population de ne pas tomber dans le piège de gens qui veulent s’insurger.

Pierre Nkurunziza

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.