Accéder au contenu principal
Afrique du Sud

L’Afrique du Sud fait un pas de plus vers le nucléaire

L'Afrique du Sud a déjà signé plusieurs accords de coopération internationale avec la France, les Etats-Unis, la Russie et la Corée du Sud en vue d’acquérir huit réacteurs nucléaires.
L'Afrique du Sud a déjà signé plusieurs accords de coopération internationale avec la France, les Etats-Unis, la Russie et la Corée du Sud en vue d’acquérir huit réacteurs nucléaires. Getty Images/Aimin Tang
Texte par : RFI Suivre
1 min

La présidence sud-africaine a annoncé mercredi qu’un appel d’offres allait bientôt être lancé pour acquérir la technologie nécessaire à la production de 9600 MW d’électricité. Le pays a déjà signé plusieurs accords de coopération internationale avec la France, les Etats-Unis, la Russie et la Corée du Sud en vue d’acquérir huit réacteurs nucléaires.

Publicité

Le gouvernement sud-africain se dit « déterminé à mettre en place un programme nucléaire afin de garantir la sécurité énergétique du pays. » L’Afrique du Sud s’apprête donc à lancer un appel d’offres. Le gouvernement planche déjà sur le processus d’approvisionnement.

Alors, aubaine ou malédiction pour l’économie sud-africaine ? Les avis sont très partagés. Le gouvernement promet « la création de milliers d’emplois et la construction d’une industrie durable. » Les opposants, de leur côté, s’alarment du coût de l’opération estimé à plusieurs dizaines de milliards d’euros. Selon eux, le projet risque tout simplement « de ruiner l’Afrique du Sud ».

L’ONG environnementale Earth of life critique le manque de transparence de ce projet d’acquisition, dont le détail n’a pas encore été soumis au Parlement.

Enfin, à court terme, cela ne règle pas la crise de l’électricité qui touche Afrique du Sud. Les défenseurs de l’environnement estiment qu’il vaudrait mieux doter chaque foyer de panneaux solaires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.