Accéder au contenu principal
Mali/ Niger / Mauritanie / Tchad / Côte d'Ivoire

La Banque mondiale lance son programme de développement dans le Sahel

La Banque mondiale a approuvé un financement de 170 millions de dollars (environ 85 milliards de francs CFA) pour le développement de cinq pays africains, dont quatre du Sahel comme ici le Mali.
La Banque mondiale a approuvé un financement de 170 millions de dollars (environ 85 milliards de francs CFA) pour le développement de cinq pays africains, dont quatre du Sahel comme ici le Mali. Getty Images/Michael Fay
Texte par : RFI Suivre
1 min

La Banque mondiale a approuvé un financement de 170 millions de dollars (environ 85 milliards de francs CFA) pour le développement de cinq pays africains, à savoir quatre pays du Sahel (Mali, Niger, Mauritanie et Tchad) ainsi que la Côte d'Ivoire. Un volet important de ce programme est consacré aux populations féminines de ces pays où règne l’insécurité dans certaines zones.

Publicité

Le message de la Banque mondiale est clair : le « tout sécuritaire » ne peut pas régler tous les problèmes du Sahel. Il faut également du développement et cela passe essentiellement par l’amélioration des conditions de vie des femmes de ces pays où la démographie est galopante.

L’importante somme, environ 85 milliards de francs CFA, en forme de dons et de prêts, permettra aux populations de cinq pays dont quatre du Sahel - le Mali, le Niger, le Tchad et la Mauritanie - d’avoir davantage accès aux services de santé, aux services de planning familial.

Pour éliminer la pauvreté, en tout cas la réduire, un important volet du programme est consacré à l’éducation des filles et des femmes des pays du Sahel. Education, mais également création de perspectives économiques, notamment par le financement de micro-projets pour les femmes.

L’actuel constat est que la pauvreté ne recule véritablement pas dans les pays du Sahel, où l’on peut parcourir des centaines de kilomètres sans rencontrer trace de vie, alors qu’au même moment l’insécurité règne toujours.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.