Tunisie

Tunisie: quatre gendarmes tués lors d’une attaque au mont Chaambi

Image des forces spéciales tunisiennes, le 23 octobre 2014.
Image des forces spéciales tunisiennes, le 23 octobre 2014. FETHI BELAID / AFP

Une nouvelle attaque a eu lieu, ce mercredi matin, en Tunisie dans la région du mont Chaambi, frontalière avec l'Algérie. Le bilan est lourd pour les forces de l’ordre avec quatre gendarmes tués et des armes volées par les assaillants qui étaient une vingtaine, selon le ministère de l'Intérieur.

Publicité

Les assaillants étaient au nombre de 20 et selon le ministère tunisien de l'Intérieur, ils appartiendraient au principal groupe armé actif à la frontière, la Phalange Okba Ibn Nafaa. Un groupe responsable entre autres d'une attaque en juillet dernier, qui avait coûté la vie à 15 soldats. Pour l'heure, il n'y a cependant aucune revendication. Seul un compte Twitter, proche du groupe, s'est réjoui de cette attaque qualifiant la garde nationale de garde « païenne ».

Les faits se sont déroulés dans la nuit de mardi à mercredi. La patrouille tunisienne se trouvait alors à 2 km de la ville de Kasserine quand elle est vraisemblablement tombée dans une embuscade. Une des voitures de la gendarmerie a été retrouvée criblée de balles, retournée et le pare-brise cassé sur le bord d'une route. Les quatre gendarmes tués sont les premières victimes de l'année 2015 dans cette région du mont Chaambi. Une région ou de nombreux accrochages ont eu lieu ces deux dernières années.

Depuis cette nuit d'ailleurs, des membres forces de l'ordre se sont rassemblés à l'hôpital de Kasserine, pour protester contre leur condition de travail, le manque d'équipement, et le manque de renfort. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur a promis ce matin une « réponse sévère et violente » après cette attaque.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail