Afrique du Sud

Afrique du Sud: colère après la nomination d’une principale noire

Des élèves quittent l'école primaire de Roodeport, où la nomination d'une nouvelle principale a provoqué de vives protestations.
Des élèves quittent l'école primaire de Roodeport, où la nomination d'une nouvelle principale a provoqué de vives protestations. AFP PHOTO / MUJAHID SAFODIEN

En Afrique du Sud, une nouvelle affaire teintée de racisme agite une école primaire située à Roodepoort, dans la banlieue de Johannesburg. Une partie des parents d’élèves protestent contre la nomination d’une principale jugée incompétente. Sauf que la principale est noire, et les parents mécontents sont majoritairement métis.

Publicité

La situation est surréaliste à l’école primaire de Roodepoort, dans la banlieue ouest de Johannesburg, où la police a dû s’interposer entre les parents d’élèves en guerre ouverte. Vendredi, les forces de l’ordre ont également escorté la principale alors qu’elle quittait l’école sous les huées et les projectiles.

C’est la nomination de cette femme noire à la tête de l’établissement scolaire qui a mis le feu aux poudres. Les parents des enfants métis ont protesté contre cette décision qu’ils estiment entachée d’irrégularités. Mais après enquête, le ministère de l’Education a confirmé la principale dans ses fonctions, déclenchant une vague de protestations.

Dans un communiqué, le syndicat des enseignants s’alarme de cette situation. Il condamne fermement ces protestations « teintées de racisme ». Les parents assurent quant à eux qu’il s’agit « d’un manque de qualifications et d’une affaire de corruption ». Le député provincial en charge de l’éducation a convoqué une réunion d’urgence et engagé des négociations pour « le bien supérieur des enfants ». A cause des manifestations, beaucoup ont arrêté l’école ces derniers jours.

Au début du mois de février, une école primaire sud-africaine avait déjà fait polémique en séparant les enfants selon leur couleur de peau. Face à la multiplication de ce genre de plaintes, le député provincial chargé de l’éducation a lancé une consultation dans toutes les écoles de la région.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail