Accéder au contenu principal
Mali

Mali: plan d’action humanitaire toujours aussi difficile dans le Nord

Un camp de réfugiés maliens au Burkina Faso, en janvier 2013.
Un camp de réfugiés maliens au Burkina Faso, en janvier 2013. Tribouillard / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les organisations humanitaires au Mali, les Nations unies et les ONG - au total 42 organisations - ont présenté, ce jeudi 26 février, leur plan d'action pour l'année. Deux ans après l’intervention militaire qui a permis de chasser les groupes islamistes qui occupaient les régions du nord du pays, la situation sur le terrain est toujours très difficile. L’insécurité est toujours importante et les besoins des populations aussi.

Publicité

Entre les attaques terroristes et les affrontements qui opposent groupes armés pro-Bamako et groupes rebelles, travailler dans le nord du Mali reste très difficile pour les humanitaires qui sont régulièrement contraints de suspendre leurs activités. Pourtant, les besoins des populations sont toujours immenses.

« Il y a un problème d’accès à l’eau, surtout dans le Nord. La question est essentiellement posée par la population de la région de Kidal. L’accès aux écoles pose aussi problème à Kidal », a déclaré David Gressly, coordinateur des affaires humanitaires au Mali, avant d’ajouter que les écoles, dans la région, sont fermées pour la quatrième année de suite, ce qui représente « une génération perdue ».

L’autre priorité concerne le retour des près de 200 000 déplacés internes et réfugiés dans les pays voisins qui ne sont toujours pas rentrés chez eux.

« Concernant les réfugiés, nous avons signé deux accords tripartites, notamment avec le HCR, le Niger et le Burkina Faso. Il reste la Mauritanie qui ne saurait tarder. Il s’agit de faire en sorte qu’ils retournent volontairement à la maison dans la dignité et le respect », a déclaré, pour sa part, Samba Al Hamdou Baby, secrétaire général du ministère malien de l’Action humanitaire.

Il y a enfin l’insécurité alimentaire et la malnutrition qui touchent 10 % de la population malienne. Les humanitaires demandent 377 millions de dollars pour financer leurs actions.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.