Sénégal

Sénégal: première séance de questions des députés au Premier ministre

Pour la première fois, le Premier ministre sénégalais Mahammed Dionne a répondu aux questions d'actualité des députés. Ici, l'Assemblée nationale du Sénégal en octobre 2014.
Pour la première fois, le Premier ministre sénégalais Mahammed Dionne a répondu aux questions d'actualité des députés. Ici, l'Assemblée nationale du Sénégal en octobre 2014. RFI/Carine Frenk

Quatre mois après son discours de politique générale, le Premier ministre était à nouveau devant l'Assemblée nationale jeudi 12 mars, mais cette fois pour répondre aux questions d'actualité des députés. C'est une première dans l'histoire du Sénégal, comme l'a rappelé le président de l'Assemblée nationale.

Publicité

Pendant deux heures, le Premier ministre Mahammed Dionne a répondu avec son gouvernement aux quatorze questions des députés. Une initiative saluée par les parlementaires à l'image de Pape Biram Touré de l'Alliance pour la République (APR, le parti présidentiel) qui se « félicite de cet exercice pour faire de l’Assemblée nationale le lieu de dialogue ». De la grève des enseignants à la couverture médicale universelle, des difficultés de la Sénégal Airlines au suivi du Plan Sénégal émergent, en wolof, la langue locale, ou en français, tous les sujets brûlants ont été évoqués.

Mais cela a été surtout l'occasion pour les députés d'interroger le Premier ministre sur le procès Karim Wade, le fils de l'ancien président, jugé pour enrichissement illicite. Selon Mahammed Dionne, « si ceux qui sont aujourd’hui détenus arrivent à prouver leur innocence, ils seront libérés bien entendu par la justice sénégalaise. Il n’y a pas d’autre réalité judiciaire. Nous ne sommes pas des manipulateurs du droit. Il y a une obligation de rendre compte qui s’appliquera demain à nous-mêmes. C’est pourquoi nous travaillons aujourd’hui pour servir et non nous servir. »

Après cette première séance, le gouvernement se présentera à l'Assemblée nationale tous les mois pour répondre aux questions des députés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail