Zimbabwe

Zimbabwe: le pays au bord de la famine?

Champ de maïs au Zimbabwe..
Champ de maïs au Zimbabwe.. Getty Images

La Grande-Bretagne va donner plus de 67 millions d'euros au Zimbabwe pour aider son agriculture. Une aide qui sera versée sur les quatre prochaines années, via la FAO, l'organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, afin de relancer la production agricole. Une décision surprenante quand on sait que, depuis des années, le président zimbabwéen ne cesse de vilipender le Royaume-Uni.

Publicité

Le Royaume-Uni vole au secours du Zimbabwe. En effet, l'agriculture de ce pays va mal depuis plusieurs années. Et la production de maïs, l'aliment de base, va être réduite de moitié, cette année, en raison des intempéries. Le gouvernement a déjà annoncé qu'il allait devoir importer du maïs pour éviter des risques de famine dans certaines régions.

Aussi, après des années de brouille, la Grande-Bretagne a-t-elle annoncé la reprise de son aide, via son programme de développement, soit 67 millions d'euros destinés à améliorer la production agricole et assurer la sécurité alimentaire.

Sanctions maintenues

Le mois dernier, l'Union européenne a annoncé la reprise de son aide directe au Zimbabwe. Force est de constater qu'une décennie de sanctions n'aura pas amélioré le climat politique. Bruxelles a toutefois décidé de maintenir ses sanctions contre le président zimbabwéen Mugabe et sa femme Grace.

Selon Piers Pigou, chercheur à l'International Crisis Group (ICG), le Zimbabwe est à la limite d'une catastrophe économique, sa situation politique est extrêmement instable. Et l'Europe a décidé de ne pas laisser la situation se détériorer davantage.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail