Accéder au contenu principal
Centrafrique

A Bangui, les ex-Seleka dénoncent leurs conditions de cantonnement

Des combattants de l'ex-Seleka. (Ici à Bria, au printemps 2014).
Des combattants de l'ex-Seleka. (Ici à Bria, au printemps 2014). REUTERS/Goran Tomasevic
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En République centrafricaine, les membres de l'ex-Seleka cantonnés à Bangui dans les camps de RDOT et de BCS, accusent les institutions de la transition de les abandonner à leur triste sort. Depuis six semaines, expliquent-ils, ils ne reçoivent plus de nourriture. Ils exigent donc d'être transférés à Bambari où ils comptent se rallier à l'UPC, la branche ex-Seleka commandée par Ali Darass. Le capitaine Saint-Cyr Koipou est à la tête de ces éléments mécontents.

Publicité

Nous sommes pratiquement abandonnés...

Saint-Cyr Koipou

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.