Accéder au contenu principal
Bénin

La campagne des législatives est lancée au Bénin

Le parti du président Thomas Yayi Boni (photo) espère 50 sièges de députés.
Le parti du président Thomas Yayi Boni (photo) espère 50 sièges de députés. Reuters/Afolabi Sotunde
Texte par : RFI Suivre
1 min

La campagne pour les élections législatives a officiellement commencé vendredi au Bénin. Le scrutin aura lieu le 26 avril pour ces élections à la proportionnelle qui serviront à désigner les 83 députés qui siègeront à l'Assemblée nationale de Porto-Novo pour les quatre prochaines années. Problème : on attend toujours les cartes d'électeurs.

Publicité

Au total 20 listes soit 3 320 candidats partent à la conquête des 24 circonscriptions de l’échiquier politique béninois. Si, dans les faits, les prétendants avaient déjà commencé à parcourir les territoires qu’ils convoitent, cette fois la campagne officielle a réellement commencé avec apparition des affiches, diffusion des messages à la télévision et à la radio nationale, meetings et concerts, et ce, jusqu'au vendredi 24 avril à minuit

Objectif : 50 députés

Les Forces cauris pour un Bénin émergent, la mouvance présidentielle, ont annoncé leur objectif depuis plusieurs semaines : avoir au moins 50 députés. Après avoir conquis 41 sièges sous cette étiquette aux législatives de 2011, les FCBE avait ensuite obtenu la majorité grâce à des alliances. Face à cette coalition on trouve plusieurs listes d'anciens proches du président Boni Yayi en rupture de ban, comme celle du président de l'Assemblée nationale, Mathurin Coffi Nago

A quinze jours du scrutin cependant, les Béninois attendent toujours leurs cartes d'électeurs. Un nouveau différend financier oppose en effet le gouvernement et le Cos-Lépi (Conseil d'orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée), l’organisme chargé de leur confection et de leur distribution.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.