Accéder au contenu principal
Mali

Mali: discussion à Bamako entre cadres du nord du pays

Une vue de Bamako, capitale du Mali.
Une vue de Bamako, capitale du Mali. DR
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Plusieurs responsables du nord du Mali étaient réunis, ce dimanche, à Bamako, pour parler de paix. Un rendez-vous à moins de trois semaines de la date prévue pour la signature officielle de l'accord préparé à Alger. Après des mois de discussions et de négociations, le gouvernement malien, les milices pro-Bamako et la médiation algérienne ont validé un texte qui ne convainc toujours pas les groupes armés du Nord. La Coordination des mouvements de l'Azawad hésite toujours.

Publicité

Intraitables sur la souveraineté du Mali, sur son unité, les cadres et ressortissants venus de Tombouctou, de Gao, de Kidal et même de Mopti, localité du centre du Mali, jouent à l’apaisement, se disent prêts à parler de paix avec les groupes rebelles. « Nous avons trouvé nos parents et les Touaregs, nos frères. Donc, on ne peut pas dire qu’on ne peut pas se réunir et le pardon est là, qui fait la singularité du peuple malien », estime Ousmane Diallo, ressortissant de la région de Tombouctou.

Comme si le ton était plutôt à la détente, les représentants d’un groupe armé sédentaire, mais plutôt favorable de la coordination des mouvements de l’Azawad, assistaient aussi à l’imposant meeting. « Je pense que ce débat de cadres du Nord qui se fait ici devrait se transporter au niveau des populations. Pour que les populations discutent, négocient la mise en œuvre ensemble, s’entendent ensemble et se réconcilient ensemble », explique le docteur Maïga, un de ses représentants présent à Bamako.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.