Accéder au contenu principal
Burundi

Burundi: les barricades reviennent, la tension aussi

Une barricade dans une rue de Bujumbura, le 15 mai 2015.
Une barricade dans une rue de Bujumbura, le 15 mai 2015. REUTERS/Goran Tomasevic
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Burundi, après l'annonce de la reddition et même l'arrestation de certains putschistes vendredi, les manifestations contre le troisième mandat de Pierre Nkrurunziza ont repris dans différents quartiers de Bujumbura. Pas de gros rassemblements, mais des barricades. Dans ces quartiers, la police et l'armée étaient omniprésentes. Et la situation plus que tendue.

Publicité

Trois policiers retirent des pierres de la route et passent leur chemin.

RFI : « Ça vous inquiète de voir les policiers ici ? »

Mais personne ne veut prendre le risque de répondre. Pas de photos non plus de peur d’être reconnu.

Un coup de feu retentit. L'un des policiers a tiré en l'air alors qu’un jeune essayait de remettre des pierres après leur passage. « Ceux qui remettront les pierres seront traités comme des putschistes », hurle l'un d'eux.

« Ça continuera comme ça. Ils ont tiré sur des gens, ils ont incarcéré les autres. Mais cela ne nous a pas découragés, assure un homme. On doit continuer. De toutes les façons, ce que nous ne voulons pas, c’est que le président brigue un troisième mandat. »

Tensions

Dix mètres plus haut, des jeunes érigent une nouvelle barricade : pierres, panneau, pneus brûlés. Un pick-up de militaires s'arrête pour leur demande de les dégager. Des tirs retentissent. Les trois mêmes policiers ont rebroussé chemin. A la vue de la barricade et des manifestants, ils ont tiré sans réfléchir.

Les militaires les prennent en joue, furieux d'avoir été visés, et leur demandent de dégager. Ce sont les soldats qui démontent la barricade de fortune, qui après leur départ sera immédiatement remontée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.