Accéder au contenu principal
RDC

RDC: Henri Mova Sakanyi nommé à la tête du PPRD

Un membre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) brandit le portrait  de Joseph Kabila et de son épouse dans le stade des Martyrs de Kinshasa, le 21 août 2011.
Un membre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) brandit le portrait de Joseph Kabila et de son épouse dans le stade des Martyrs de Kinshasa, le 21 août 2011. AFP /GWENN DUBOURTHOUMIEU
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En République démocratique du Congo (RDC), Henri Mova Sakanyi est le nouveau secrétaire général du parti présidentiel, le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD). Il a été désigné par le congrès de ce parti, vendredi 15 mai et remplace ainsi, à ce poste, Evariste Boshab, actuellement vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur et de la Sécurité. Le PPRD se met donc en ordre de bataille pour les différentes élections prévues en 2015 et en 2016. Aucune allusion au candidat à la présidentielle.

Publicité

La rumeur avait largement circulé et c’est bien Henri Mova Sakanyi qui a été désigné au poste de secrétaire général du parti présidentiel, le PPRD.

Ancien ministre des Transport et des voies de communication, avant de prendre le portefeuille de l’Information, pour ensuite être nommé ambassadeur de la RDC auprès du royaume de Belgique, Henri Mova Sakani a dit sa volonté d’amener le PPRD à conserver le pouvoir à l’issue des prochaines échéances. Il s’agit là d’une obsession maintes fois déclarée par les partisans du président Joseph Kabila.

Henri Mova est également appelé à réparer toutes les frustrations dont certains membres du parti déclarent avoir été l’objet pendant les sept années du règne, sans partage, de Evariste Boshab, son prédécesseur.

Il faut dire aussi que le congrès du PPRD ne s’est pas prononcé sur la question très sensible du candidat du parti à la présidentielle de 2016 et on s’interroge sur l’absence très remarquée du gouverneur du Katanga, Moise Katumbi Chapwe, à qui certains prêtent des intentions de vouloir briguer la magistrature suprême.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.