Accéder au contenu principal
Bénin

Bénin: investiture des députés sur fond de scandale de détournement

L'intérieur de l'Assemblée nationale du Benin.
L'intérieur de l'Assemblée nationale du Benin. benininfo.com
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Bénin, les 83 députés de la 7e législature ont pris leurs fonctions samedi à Porto-Novo où se trouve le Parlement. Une investiture sur fond d'affaire de détournement de près de 3 milliards de francs CFA d'aide des Pays-Bas destinée à un projet d'accès à l'eau potable. Ce scandale a poussé Barthélémy Kassa, le ministre de l'Energie et de l'Eau, à quitter le gouvernement mardi. Mais réélu député fin avril, il a siégé hier aux côtés des ministres de l'Economie et du Développement, ainsi que de nouveaux parlementaires dont les responsabilités doivent encore être établies.

Publicité

L'affaire s'est invitée au cœur même de la cérémonie d'investiture. Rosine Vieyra Soglo, 81 ans, doyenne de l'Assemblée nationale, interpelle les députés dans son discours : « Qu’on vienne se cacher ici parce qu’on a l’immunité parlementaire pour ne pas répondre de ses actes devant la justice, ce n’est pas bien du tout ! S’insurge-t-elle. Et nos collègues, s’il en est, doivent avoir le courage de se démettre de leur fonction. »

Une fois sorti de l'hémicycle, Barthélémy Kassa, ex-ministre de l'Energie et de l'Eau, répond : « J’ai le droit de siéger conformément aux textes en vigueur, mais je ne peux jamais, jamais, jamais être cité comme auteur à quelque niveau que ce soit de ces malversations », indique-t-il.

Des sachets d'eau en guise de protestation

A l'extérieur du Parlement, plusieurs dizaines de personnes, militants d'opposition, simples citoyens, expriment leur colère en brandissant des sachets d'eau. « On nous a donné trois milliards pour qu’on puisse nous donner de l’eau à boire. Ils ont pris ces trois milliards pour faire quoi ? Demande l’un d’eux. Ils n’ont pas fait un seul petit forage. Ce sont des voleurs. Ils n’ont rien d’honorable. »

Les députés se retrouveront mardi pour élire le bureau. Les manifestants eux ont promis de revenir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.