Accéder au contenu principal
Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire: la Coalition nationale pour le changement en campagne

Vue d'Abidjan, en Côte d'Ivoire.
Vue d'Abidjan, en Côte d'Ivoire. AFP PHOTO/Sia Kambou
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Côte d’Ivoire, la Coalition nationale pour le changement, CNC, commence sa campagne de sensibilisation et d'information dans les villes et les quartiers. Cette réunion de différents courants politiques qui souhaite s'opposer à la réélection d'Alassane Ouattara lors de la présidentielle de 2015 va au-devant des électeurs pour expliquer leur démarche.

Publicité

Ce dimanche, au quartier Sicogi 1 de Bingerville, ils ne sont qu'une cinquantaine à être présents pour essuyer les plâtres d'une série de rendez-vous que la CNC a fixés à ceux qui s'intéressent à leur ligne politique. Mamadmou Coulibaly, président du parti Lider et ancien président de l'Assemblée nationale, fait montre de pédagogie pour expliquer les points abordés : « Le cœur des discussions, c’est le Code électoral, la liste électorale, la sécurité, la Commission électorale, le financement des partis politiques et l’accès aux médias d’Etat ».

Ceux qui sont venus les plus nombreux écouter Mamadmou Coulibaly ne sont pas de Bingerville, mais d'une commune voisine. Parmi eux, on retrouve Ange Nda, le secrétaire des chefs traditionnels du village de Mbato Ndouaké : « Cette réunion, m’a-t-on dit, c’est pour un changement. Pour une coalition, pour un changement. L’union, dit-on, fait la force ».

Pour Jean Calvin Etienne, le président du forum de la jeunesse active de Côte d’Ivoire, il ne fait aucun doute que la CNC va battre le président sortant en octobre prochain : « Faire partir Ouattara aujourd’hui, c’est presque une certitude. Nous attendons seulement le message des leaders de la CNC pour commencer nos actions sur le terrain pour dégager Alassane Ouattara du pouvoir ».

Cocody, Koumassi, Attécoubé ou Yopougon, les rendez-vous de ce type vont se multiplier dans la semaine à venir pour la CNC. Preuve que chaque jour qui s'annonce fait rentrer un peu plus la Côte d’Ivoire en campagne électorale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.