Maurice

Maurice: la future présidente Ameenah Gurib-Fakim a conquis les médias

Ameenah Gurib-Fakim (capture d'écran), future présidente de L'Ile Maurice.
Ameenah Gurib-Fakim (capture d'écran), future présidente de L'Ile Maurice. ted.com

La nouvelle présidente de Maurice prêtera serment vendredi. La scientifique Ameenah Gurib-Fakim remplacera Kailash Purryag, qui a démissionné. Une succession qui suscite l'enthousiasme de la société et des médias mauriciens.

Publicité

La dimension du personnage d’Ameenah Gurib-Fakim a vite relégué au second plan le départ prématuré, le 29 mai dernier, de Kailash Purryag de la présidence. La scientifique, reconnue pour ses recherches sur les plantes, a déclenché un emballement médiatique.

Samedi le quotidien L’Express saluait « un vrai changement, une avancée démocratique majeure pour la cause de la femme mauricienne ». Le même journal regrette « qu’elle n’aura pas davantage de pouvoirs décisionnels, car elle aurait certainement éclipsé plus d’un ministre ».

La présidence a peu de pouvoirs dans le régime primo-ministériel de Maurice et son rayonnement dépend de celui, ou celle en l'occurrence, qui occupe le poste. Ameenah Gurib-Fakim, avant même sa prestation de serment, a produit un phénomène jamais observé. Aucun de ses prédécesseurs n’avait recu un accueil si enthousiaste. Un journal dominical a même titré : « c’est la cerise qui manquait sur le gâteau ».

Cette mère de deux enfants, directrice d'un centre de recherche en phytothérapie à l'île Maurice, veut donner un nouvel élan la recherche biotechnologique et une nouvelle dimension à la présidence de Maurice.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail