Etats-Unis / Grands Lacs

Les Etats-Unis nomment leur nouvel émissaire pour les Grands Lacs

Thomas Perriello, le nouvel envoyé spécial américain dans la région des Grands Lacs, avec le président Barack Obama, en octobre 2009.
Thomas Perriello, le nouvel envoyé spécial américain dans la région des Grands Lacs, avec le président Barack Obama, en octobre 2009. AFP PHOTO/Jewel Samad
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les autorités américaines ont nommé un nouvel envoyé spécial dans la région des Grands Lacs. Thomas Perriello remplace Russ Feingold, démissionnaire au mois de février. Depuis son départ, les Etats-Unis n'avaient plus d'envoyé spécial dans la région.

Publicité

Thomas Perriello a déjà travaillé sur le continent africain, il a notamment été conseiller spécial et porte-parole du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL). Ce diplômé de l'université Yale, aux Etats-Unis, est âgé de 40 ans. Il a également été élu démocrate à la Chambre des représentants entre 2008 et 2010 avant de rejoindre le secrétariat d'Etat en 2014, où il occupait le poste de représentant spécial pour la diplomatie.

La nomination de Thomas Perriello a déjà été saluée par son prédécesseur Russ Feingold sur Twitter, mais aussi par l'ONG Humanity United, qui estime que le nouvel envoyé spécial est un homme qualifié pour relever les défis de la région des Grands Lacs.

Lourde succession

Le nouveau portefeuille de Thomas Perriello regroupe l'Ouganda, le Rwanda, le Burundi ainsi que la République démocratique du Congo. Là-bas, il aura pour mission d'œuvrer au maintien de la paix et de la stabilité dans la région.

Thomas Perriello aura la lourde tâche de succéder à Russ Feingold, connu pour son intransigeance vis-à-vis des chefs d'Etat de la région. L'ancien envoyé spécial américain n'hésitait pas à affirmer que les Etats-Unis s'opposaient à un troisième mandat du Congolais Joseph Kabila, du Rwandais Paul Kagame et du Burundais Pierre Nkurunziza.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail