Kenya / Etats-Unis

Kenya: manifestation contre la légalisation du mariage gay en Amérique

Drapeau symbole de la lutte pour les droits des homosexuels.
Drapeau symbole de la lutte pour les droits des homosexuels. Getty Images
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Barack Obama est prié de ne pas parler des homosexuels lors de sa visite dans le pays natal de son père, le Kenya. Le président des Etats-Unis doit en effet se rendre à la fin du mois à Nairobi et son discours prévu sur les droits des homosexuels ne plait pas aux autorités et aux associations chrétiennes. Ces dernières ont organisé, mardi 7 juillet, une manifestation anti-gay dans les rues de la capitale kényane.

Publicité

Une centaine de manifestants anti-mariage gay se sont rassemblés, mardi, dans les rues de Nairobi au Kenya. « Nous ne voulons pas Obama et Obama, nous ne voulons pas Michelle et Michelle », ont-ils scandé en référence à la légalisation du mariage homosexuel par la Cour suprême des Etats-Unis.

Ann Kioko est à la tête du Kenyan Christian Forum, une des associations qui ont participé à la manifestation. Son message au président américain est très clair : « Nous prions pour que le président Obama nous assure qu’il ne parlera pas des droits des homosexuels lors de sa visite. Le Kenya est un pays de liberté d’expression, mais l’homosexualité est illégale. Nous ne voulons pas que quelqu’un d’un pays étranger nous dicte ce que l’on doit faire. »

Une position que soutient William Ruto : « Les homosexuels n'ont pas leur place au Kenya », a martelé le vice-président kényan, alors que pour Erik Gitari, directeur de la Commission nationale des droits des homosexuels au Kenya, ces déclarations sont une incitation de plus à la violence envers les gays : « Ce qu’ils ont fait, c’est exercer leur liberté, mais sans responsabilité, parce qu’en disant qu’ils ne veulent pas des homosexuels au Kenya, ils prêchent l’exclusion et ils incitent à la violence. Nous avons d’ailleurs recueilli dernièrement des preuves de viols envers des femmes lesbiennes à Nairobi. »

L'activiste espère donc beaucoup de la venue de Barack Obama fin juillet. C'est la première fois que le président américain se rendra au Kenya depuis son entrée en fonction en 2009.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail