Accéder au contenu principal
Tchad

Le procès historique d'Hissène Habré très suivi sur le net

L'ancien président du Tchad Hissène Habré (de dos, au centre), est escorté lors du premier jour de son procès, le 20 juillet 2015 à Dakar.
L'ancien président du Tchad Hissène Habré (de dos, au centre), est escorté lors du premier jour de son procès, le 20 juillet 2015 à Dakar. AFP PHOTO / SEYLLOU

Le procès de l'ancien président tchadien est très suivi et très commenté sur les réseaux sociaux depuis son ouverture lundi 20 juillet à Dakar. Hissène Habré est jugé dans la capitale sénégalaise pour crimes contre l'humanité, crimes de guerre et crimes de torture. Pour la première fois, un ancien chef d'Etat africain doit répondre de ses actes devant un tribunal d'un autre pays d'Afrique.

Publicité

Si l'ancien président tchadien a choisi de garder le silence pendant son procès, les internautes, eux, ont largement commenté l'audience. Sur Twitter, le procès Habré est très vite arrivé dans le top 10 des trending topics, les sujets les plus populaires et les plus discutés sur le réseau social, avant même le début de l'audience. « C'est un grand jour pour les victimes », tweete un internaute. « On offre à Habré ce qu'il n'a jamais offert à ses victimes : le droit à un procès », commente un autre utilisateur togolais.

Ce procès a été, dès son ouverture, emaillé d'incidents qui ont enflammé le réseau social. Ce qui a retenu l'attention des internautes, c'est bien sûr, l'arrivée de Hissène Habré au tribunal, amené de force au palais de justice de Dakar. Une scène filmée et publiée peu de temps après sur YouTube. On y voit Hissène Habré vêtu de blanc, porté dans le box des accusés par des agents de l'administration pénitentiaire. Chapelet de prière à la main, l'ancien président tchadien lève le poing et crie « Allah Akbar ».

Les sites d'informations en ligne africains

C'est un procès historique pour le continent et la plupart des médias en ligne africains y ont consacré au moins un article, mais pas de suivi en continu. Le site Guinéeconakry.info y a consacré un article, c'est également le cas du site burkinabè, Le Pays. Les sites d'informations tchadiens ont, eux, particulièrement suivi le procès de Ndjamena. Sur le portail d'informations en ligne Tchadinfos.com, c'est une chronique du journaliste tchadien Bello Bakary qui fait la Une. Une chronique dans laquelle le journaliste se souvient de l'ascension d'Habré jusqu'à sa chute en 1990. « Je me rappelle de ces bruits sourds qui couraient sur la disparition des compatriotes. De la férocité des geôles. De cette peur qui plombait les conversations », écrit Bello Bakary. Mais ce sont bien sûr les médias en ligne sénégalais qui sont les plus présents sur le web. Leurs journalistes qui assistent à l'audience publient commentaires et photos du procès en direct.

En direct sur internet

Pour permettre à un maximum de personnes de suivre le procès, l'audience est filmée et enregistrée. Ainsi, les parties civiles qui ne peuvent pas se déplacer peuvent visionner les échanges. La retransmission est différée de 30 minutes sur le site internet des Chambres africaines extraordinaires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.