Accéder au contenu principal
Guinée

Le retour manqué de Dadis Camara en Guinée

Le capitaine Moussa Dadis Camara (ici en 2008) est désormais réfugié au Burkina Faso.
Le capitaine Moussa Dadis Camara (ici en 2008) est désormais réfugié au Burkina Faso. Laurent Correau / RFI
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Plusieurs centaines de personnes se sont rendues ce samedi à l'aéroport de Conakry pour y accueillir l'ex-président Dadis Camara. L'ex-chef de la junte guinéenne -qui a dirigé le pays de fin 2008 à fin 2009- est toujours réfugié au Burkina Faso. S'il a exprimé son intention de participer aux prochaines élections en Guinée, il n'avait pas annoncé formellement son retour pour autant. C'est ce qu'a affirmé son avocat à Ouagadougou. Mais ses sympathisants sont malgré tout venus l'attendre à l'aéroport.

Publicité

Une foule compacte de sympathisants et curieux attendait Moussa Dadis Camara. « Ils sont venus accueillir Dadis Camara. L’accueillir parce qu'il est possible qu’il rentre chez lui. Le peuple guinéen est là à l’écoute, nous sommes vraiment fiers de l’accueillir » explique un homme. « Je t’aime Dadis Camara ! Moi, je m’appelle Ségolin. Dadis Camara, je t’aime, je le veux, lui-même et son parti ! » lance un autre.

L'attente déçue des partisans de Moussa Dadis Camara - Ecoutez le reportage

La foule était massée depuis plusieurs heures devant l’aéroport de Conakry pour voir, toucher et saluer l’ex-numéro un de la junte. Parmi les sympathisants, Papa Koly Kourouma, ministre d’Etat, conseiller à la présidence de la République et proche du capitaine Dadis Camara. « Nous attendons le président Dadis, comme tous les amis sympathisants et militants du parti FPDD [Forces patriotiques pour la démocratie et le développement] ... Mais malheureusement, il n’a pas pu faire le déplacement hier, pour des raisons que nous ignorons encore. »

Le ministre se déclare content de la présence des sympathisants. « Cette foule immense qui attend, nous donne vraiment une satisfaction, ça veut dire que le président est attendu, ça veut dire que son peuple a besoin de le voir et il est encore dans le cœur des Guinéens » poursuit Papa Koly Kourouma.

Un citoyen guinéen libre mais empêché de retourner chez lui ? C’est une question qui circulait chez ses sympathisants. « C’est un Guinéen, il est libre de rentrer chez lui, déclare cette femme. Alors je ne sais pas pourquoi exceptionnellement on le fait bloquer... Nous allons poser la question à l’autorité guinéenne pour savoir pourquoi on n’autorise pas le président Dadis de rentrer chez lui en tant que citoyen libre. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.