Somalie

Somalie: attentat-suicide contre l'Amisom

Des soldats de l'Amisom au-dessus de Barawe, à 200 km au sud-ouest de Mogadiscio, le 5 octobre 2014.
Des soldats de l'Amisom au-dessus de Barawe, à 200 km au sud-ouest de Mogadiscio, le 5 octobre 2014. AFP PHOTO/AMISOM/TOBIN JONES
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une attaque meurtrière a été perpétrée contre l'armée somalienne ce samedi matin dans le sud de la Somalie. C'est le camp d'entraînement des nouvelles recrues de l'armée de Kismayo qui a été visé.

Publicité

Les islamistes shebabs ont revendiqué cet attentat kamikaze qui a tué neuf soldats, selon l'Amisom, la force de l'Union africaine en Somalie. Contacté par RFI, le lieutenant-colonel Njuguna, porte-parole de l'Amisom, a fait le récit de l'attaque.

« Ce matin, le camp d'entraînement des recrues des forces nationales somaliennes situé sur l'ancien aéroport a été attaqué. Un véhicule a tenté d'entrer par la porte principale et il a été stoppé, mais les assaillants sont ensuite parvenus à entrer par une porte arrière. Le véhicule était chargé des bombes artisanales que les assaillants ont fait exploser une fois à l'intérieur du camp.

D'après ce que nous avons pu établir jusqu'à présent, neuf recrues de l'armée somalienne ont été tuées, trois instructeurs de l'Amisom ont été blessés. Les passagers de la voiture piégée ont bien sûr été tués aussi. Leur nombre reste encore à confirmer, mais deux personnes ont également été arrêtées pendant ces évènements et sont actuellement aux mains des forces de sécurité somaliennes.

Je suis certain qu'elles pourront nous donner des informations sur cette attaque, à condition bien sûr que leur participation à cet attentat soit confirmée. Cela fait un bon moment que les shebabs sont dans une situation désespérée. Ce sont là des attaques de désespoir et nous prions Dieu de pouvoir nous débarrasser des shebabs rapidement ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail