Accéder au contenu principal
Rwanda / Droit de l’homme

La FIDH inquiète pour l’indépendance de sa ligue au Rwanda

Vue générale de Kigali, la capitale du Rwanda, en septembre 2013.
Vue générale de Kigali, la capitale du Rwanda, en septembre 2013. AFP/Tony KARUMBA
Texte par : RFI Suivre
3 mn

La Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) dénonce une nouvelle tentative de prise en main de sa ligue au Rwanda par le gouvernement. Lors d'une assemblée générale samedi, les membres de la ligue rwandaise pour la promotion et la défense des droits de l'homme (Liprodhor) ont élu un président, un vice-président et une secrétaire générale réputés indépendants. La direction sortante, accusée d'être proche du pouvoir, a crié à la tricherie et peu après la police est intervenue pour mettre fin au vote. La FIDH appelle la communauté internationale, trop souvent silencieuse au Rwanda, à prendre position pour soutenir la Liprodhor et ses membres.

Publicité

L’horizon de la présidentielle rend évidemment ce combat urgent avec d’autant plus d’acuité que, depuis plusieurs années, on assiste au Rwanda à une prise de contrôle systématique des organes de presse, des organisations de la société civile afin de garantir que le régime en place puisse continuer à garder le pouvoir puisqu’officiellement, le président Kagame ne peut plus briguer un nouveau mandat. Donc pour rendre ce hold-up électoral possible, le pouvoir en place doit se débarrasser de toutes les voix qui pourraient dénoncer ce hold-up électoral, et en particulier de l’intérieur.

Florent Geel

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.