Accéder au contenu principal
Culture / Sénégal

[Diapo sonore] Musée de l’Homme? Prenez le car sénégalais

Un car rapide sénégalais dans la partie sur la mondialisation au musée de l’Homme.
Un car rapide sénégalais dans la partie sur la mondialisation au musée de l’Homme. Siegfried Forster / RFI

À défaut d’être la pièce maîtresse du nouveau musée de l’Homme, un car rapide sénégalais pourrait bien en devenir l’emblème insolite pour illustrer le renouveau du concept muséographique. Coloré et bourré d’histoires sur le Sénégal, mais aussi sur les relations franco-sénégalaises et les rapports entre l’ancienne puissance coloniale et les anciennes colonies, cet ancien bus Renault a été exporté au Sénégal dans les années 1960 et réimporté transformé pour l’ouverture du musée de l’Homme qui aura lieu à Paris, ce samedi 17 octobre. Entretien sous forme de diapo sonore avec Alain Epelboin, médecin anthropologue, chercheur au CNRS et au Museum national d’Histoire naturelle.

Publicité

RFI: Qu’est-ce qu'un car rapide sénégalais fait dans le musée de l’Homme à Paris ?

Alain Epelboin : Ce car sénégalais se trouve dans la partie consacrée à la mondialisation, parce que nous pensons que c’est un bon emblème. D’abord, c’est un objet mise au rebut, reformé, revendu dans les pays du Sud, dans des rapports classiques entre dominants et dominés. Ensuite ; il a été réinvesti à la fois par les savoirs techniques : les mécaniciens, les chauffeurs, les tôliers, mais il a été aussi investi par un art populaire qui s’est transmis au sein des ateliers de générations aux générations, avec des aménagements.

Il est une espèce emblématique dans laquelle tous les Sénégalais se reconnaissent, y construisent des souvenirs de leur petite enfance (« quand je suis monté la première fois avec maman… », « quand j’étais écolier, j’ai essayé de charmer le chauffeur pour ne pas payer… »). Et puis, au fur et mesure des collaborations qui se sont mises en place avec les peintres locaux, ce car est devenu une espèce de concentré de l’histoire du Sénégal, mais en même temps des rapports entre l’ancienne puissance colonisatrice et les anciennes colonies…

Musée de l’Homme? Prenez le car sénégalais !

 

► A lire aussi : Le musée de l’Homme ouvre pour mieux comprendre l’humain
[Diapo sonore] Musée de l’Homme ? Prenez le car sénégalais !
[Grand reportage] Musée de l’homme, les coulisses d’une renaissance

 

► Musée de l’Homme, ouverture au public à partir de samedi 17 octobre. L’entrée est gratuite les trois premiers jours d’ouverture.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.