Accéder au contenu principal
Tunisie/Cinéma

Tunisie: «Much Loved» fait salle comble malgré l'attentat de Tunis

Des spectateurs tunisiens font la queue pour aller voir le film «Much Loved», à l'occasion des Journées cinématographiques de Carthage.
Des spectateurs tunisiens font la queue pour aller voir le film «Much Loved», à l'occasion des Journées cinématographiques de Carthage. AFP PHOTO / FETHI BELAID
Texte par : RFI Suivre
1 mn

La capitale tunisienne abrite jusqu'à samedi soir la 26e édition des JCC, les Journées cinématographiques de Carthage. Et malgré la menace terroriste, les salles obscures sont pleines. Quelque 1 600 spectateurs se sont bousculés à Tunis pour assister à la projection de «Much Loved», film marocain qui suit le parcours de quatre prostituées à Marrakech. Interdit au Maroc, c'est la première fois que cette fiction est projetée au Maghreb.

Publicité

Pendant des heures, les spectateurs ont fait la queue, malgré le froid ou la menace terroriste. Rien n'aurait pu arrêter Kamel. Très fier que son pays soit le premier du Maghreb à projeter « Much Loved ».

« Je pense que c’est un bon film et je ne comprends pas pourquoi il a été censuré un peu partout, se demande-t-il. Normalement en Tunisie, il faut être précurseur, au moins allumer une bougie pour dire aux autres que la lumière c’est bien. »

Nabil Ayouch, le réalisateur, s'est dit touché par le public tunisien, venu nombreux quelques jours seulement après l'attentat au cœur de Tunis.

« Ce que je trouve de beau dans la continuation c’est que quelques heures après, les salles étaient pleines. Le lendemain, les salles étaient pleines à craquer, souligne le cinéaste. Donc je pense que quand on assiste à ça, quand on vit ça, on ne peut être que dans quelque chose de symboliquement fort. Plus que fort, bouleversant, j’ai envie de dire, de la part de ce peuple. »

Fin décembre, « Much Loved » devrait être diffusée dans la plupart des salles du pays. Selon le distributeur, qui a acheté les droits du film, des mesures de sécurité supplémentaires pourraient être prises lors des projections.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.