Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire

Les Nations unies face à la menace terroriste en Afrique de l'Ouest

Des soldats de la Minusma en patrouille à Kidal, le 23 juillet 2015.
Des soldats de la Minusma en patrouille à Kidal, le 23 juillet 2015. REUTERS/Adama Diarra
Texte par : RFI Suivre
1 min

Deux fois par an, les missions des Nations unies en activité dans l'ouest de l'Afrique se réunissent pour faire le point entre autre sur les moyens de renforcer leur coordination dans la sous-région. Une coordination d'autant plus nécessaire selon le représentant de la Minusma au Mali que la menace terroriste est grandisante dans la sous-région et que les pays éparnés jusqu'ici ne sont pas exempts de menaces. D'où l'importance d'accroitre leur collaboration et leur échanges d'information.

Publicité

« Ces groupes terroristes ne vont pas s’arrêter au Mali », explique Mongi Hamdi, le représentant de la Minusma au Mali. Il participait au rendez-vous d'hier à Abidjan. « Leur ambition, c’est de conquérir toutes les régions qui pourraient être faciles à conquérir. Donc moi, franchement, je n’élimine pas la possibilité que ces groupes terroristes essaient d’entreprendre des efforts pour des attentats terroristes dans les pays du voisinage. »

Le nord du Mali aujourd’hui est « infesté par toutes formes de groupes terroristes », poursuit le diplomate. « Ils sont déterminés, ils vont s'engager plus que jamais pour faire dérailler le processus de paix au Mali. Donc il nous appartient et il appartient aux forces de paix d’accélérer, premièrement, la cadence de la mise en œuvre de l’accord au Mali, mais aussi de coopérer d’une manière beaucoup plus étroite, pour faire face à cette menace qui n’a pas de frontières en fait. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.