Accéder au contenu principal
Afrique du Sud

Afrique du Sud: le géant minier Anglo American supprime 85 000 postes

Mine de platine de Marikana, en Afrique du Sud.
Mine de platine de Marikana, en Afrique du Sud. Dean Hutton/Bloomberg via Getty Images
Texte par : RFI Suivre
1 mn

En Afrique du Sud, le groupe Anglo American a annoncé, d'importantes restructurations. L’annonce a été faite au cours de la semaine dernière, à Londres, par son directeur général, Mark Cutifani. Le géant minier va considérablement réduire ses activités lors des prochaines années. Cela fait des mois, voire des années, que le secteur minier est en crise en Afrique du Sud.

Publicité

Il s’agit d’une restructuration radicale. Anglo American va supprimer 85 000 postes sur 135 000, d’ici 2018. Le groupe a l’intention de cesser entièrement ses activités de phosphates et de niobium et de réduire considérablement ses investissements.

Anglo American explique que la dégringolade des cours des matières premières et la baisse de la demande chinoise ont précipité sa restructuration. Selon le groupe britannique, les cours du fer ont chuté de 33%, depuis le début de l’année, et celui du cuivre de 29%.

« Anglo American n’est pas le seul groupe à se lancer dans d’importantes réductions d’effectifs. Cela touche également le secteur de l’or et du charbon. L’année prochaine nous allons assister à de vraies batailles entre grands groupes miniers et travailleurs », a précisé à RFI Mamokgheti Molopyane, analyste du secteur minier.

Il y a quelques mois, le groupe Lonmin avait déjà annoncé la suppression de 6000 emplois, principalement dans le platine. Les syndicats considèrent que ce chiffre est largement sous-évalué. Ils estiment que 19 000 postes sont menacés.

C’est une vraie catastrophe pour l’Afrique du Sud. Le secteur minier emploie plus d’un demi-million de personnes et représente 7% du produit intérieur brut (PIB).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.