Accéder au contenu principal
Rwanda

Rwanda: «oui» massif sans surprise pour la révision de la Constitution

Le président rwandais, Paul Kagame, lors du vote sur la révision de la Constitution.
Le président rwandais, Paul Kagame, lors du vote sur la révision de la Constitution. REUTERS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Rwanda, au lendemain du référendum constitutionnel, c’est le «oui» qui l’emporte, selon les résultats officialisés ce samedi 19 décembre par la Commission électorale. Paul Kagame, l'homme fort du Rwanda depuis 1994, va donc pouvoir briguer un nouveau mandat, en 2017, et peut-être même se maintenir au pouvoir jusqu'en 2034.

Publicité

La Commission électorale a annoncé les résultats du référendum, en début d’après-midi, lors d’une conférence de presse pour la quasi-totalité des 30 districts du pays auxquels s’ajoute le vote des Rwandais de l’étranger.

Le « oui » l’emporte à 98,3% des voix, avec un taux de participation qui, lui aussi, dépasse les 98%. Cette victoire était attendue. Vendredi soir déjà, le dépouillement dans les bureaux de vote laissait peu de place au suspens car les « oui » étaient légion, alors que les résultats, district par district, étaient égrenés à la télévision, laissant déjà présager un large plébiscite.

Le président de la Commission électorale nationale, Kalisa Mbanda, avait déclaré que les Rwandais « avaient demandé le changement de la Constitution et ils l’ont obtenu ».

Cette réforme est en effet présentée, par les autorités, comme le fruit d’une demande populaire, même si la révision constitutionnelle a été sévèrement critiquée par les partenaires internationaux du Rwanda, Etats-Unis en tête, et par les observateurs qui ont par exemple pointé la quasi-absence d’opposition politique dans le pays.

Désormais, tous les regards se tournent vers le président rwandais. Paul Kagame a récemment indiqué que sa décision de se représenter - ou non - reposerait sur le résultat du référendum.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.