Accéder au contenu principal
RDC

Moïse Katumbi choisi candidat de l'opposition à la présidentielle en RDC

L'ancien gouverneur Moïse Katumbi lors d'une interview à Lubumbashi, le 2 juin 2015.
L'ancien gouverneur Moïse Katumbi lors d'une interview à Lubumbashi, le 2 juin 2015. AFP PHOTO / FEDERICO SCOPPA
Texte par : RFI Suivre
3 mn

C'est la principale résolution du conclave du G7 qui s'est tenu ces deux derniers jours à Kinshasa. L'ancien gouverneur du Katanga n'est pas membre de cette plateforme de sept ex-partis de la majorité passés à l'opposition, mais le G7 lui demande d'être son candidat.

Publicité

« Considérant à cet effet, la forte personnalité de l'honorable Moïse...» Avant même que le nom ne soit prononcé, une explosion de joie retentit chez les partisans du G7. Cette investiture n'a rien d'une surprise. A Lubumbashi, il y a quelques semaines, lors d'un premier conclave, le G7 et Moïse Katumbi avaient fait une déclaration commune sur le processus électoral.

« A la requête unanime des partis membres du G7, je prie Moïse Katumbi d'accepter sa candidature. » La proposition d'investiture est officielle. Mais techniquement, il faut encore que Moïse Katumbi accepte cette investiture. Le candidat Katumbi n'est pas là pour répondre, il est en voyage en Belgique. « Une simple formalité », assure un membre du G7.

Lors de son discours de clôture, le président du G7, le doyen Charles Mwando Nsimba, passe un message au président Joseph Kabila. « Il n'est jamais trop tard pour revenir à la raison. L'erreur est humaine, M. le président. vos anciens camarades dans la majorité vous demandent de renoncer clairement et solennellement à l'idée de continuer à violer la constitution. »

Les militants entonnent un chant devenu l'hymne de toute l'opposition : « Kabila, sache-le, ton mandat est fini. »

Je prend acte de la décision du G7 et je m'en félicite.

La réponse de Moïse Katumbi

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.