Accéder au contenu principal
Tchad

Disparition d'un opposant tchadien: le gouvernement évoque une fuite au Cameroun

Le ministre tchadien de l'Intérieur, Ahmat Mahamat Bachir (à gauche) et son homologue centrafricain de l'époque, Claude-Richard Gouandjia, lors d'une conférence sur les armes à Khartoum, le 23 mai 2012.
Le ministre tchadien de l'Intérieur, Ahmat Mahamat Bachir (à gauche) et son homologue centrafricain de l'époque, Claude-Richard Gouandjia, lors d'une conférence sur les armes à Khartoum, le 23 mai 2012. AFP PHOTO/UNAMID/ALBERT GONZALEZ FARRAN
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Au Tchad, le gouvernement réagit à la disparition annoncée de Mahamat Ahmat Lazina, chef du parti d'opposition Mouvement national pour le changement au Tchad (MNCT). Son parti et sa famille sont sans nouvelles de lui depuis une dizaine de jours. Sur RFI, le ministre de la Sécurité publique, Ahmat Mahamat Bachir, dément cette disparition et revient sur les circonstances de la fuite du chef de parti.

Publicité

Mahamat Ahmat Lazina se trouve toujours dans sa cachette, donnant ainsi l'occasion à ses parents, ses amis et son parti [de dire] qu'il ferait l'objet d'une disparition. En ce moment, il serait au Cameroun, nous sommes à ses trousses. Je démens catégoriquement et de manière formelle ces allégations mensongères comme quoi Lazina est porté disparu.

Ahmat Mahamat Bachir

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.