Accéder au contenu principal
Tchad

Tchad: le Conseil constitutionnel confirme la réélection du président Idriss Déby

Un homme se repose devant une affiche de campagne du président tchadien Idriss Déby Itno, à N'djamena, le 12 avril 2016, deux jours après le premier tour de l'élection présidentielle.
Un homme se repose devant une affiche de campagne du président tchadien Idriss Déby Itno, à N'djamena, le 12 avril 2016, deux jours après le premier tour de l'élection présidentielle. ISSOUF SANOGO / AFP
Texte par : RFI Suivre
1 min

Idriss Déby Itno est officiellement, et définitivement, réélu président du Tchad. Le Conseil constitutionnel a validé, mardi 3 mai 2016, le résultat premier tour de l'élection présidentielle. Lui sont attribués 59,92 % des voix. Idriss Déby accomplira donc un cinquième mandat, 26 ans après son arrivée au pouvoir. Les opposants entendent contester ce résultat.

Publicité

Le Conseil constitutionnel dit avoir traité à la main les 19000 procès que lui a transmis la Céni , et en a annulés 2000 pour diverses irrégularités. Il dit aussi avoir reçu un recours collectif des candidats Saleh Kebzabo, Joseph Djimrangar Dadnadji, Mahamat Ahmat Alhabo, Laoukein Kourayo Médard, Brice Guedmbaye Mbaimona et Gali Ngothé Gatta, mais l’a rejeté pour vice de forme.

Après ce toilettage, Idriss Deby arrive en tête avec 59,92%, dès le premier tour. Il est suivi de Saleh Kebzabo avec 12,77%, Laoukein Kourayo Médard avec 10,61% et Joseph Djimrangar Dadnadji avec 5,4%. L’ancien Premier ministre Kassire Coumakoye, arrivé avant-dernier selon les résultats provisoires de la Céni est finalement 5e avec 1,99% des suffrages.

Si l'on a pu entendre les cris de joie des partisans d’Idriss Déby dans les bureaux de ses soutiens, la ville était calme, une partie étant plongée dans le noir à cause d’une panne d’électricité. Malgré l’interdiction formelle du ministre de la Sécurité publique, on a pu entendre des tirs sporadiques des partisans du chef de l’Etat célébrant la victoire. Et l’impressionnant dispositif de sécurité mis en place en début de soirée a été levé. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.