Accéder au contenu principal
Algérie

Importantes saisies d'armes lors d'opérations antiterroristes en Algérie

C'est dans ces montagnes de Kabylie que le Français Hervé Gourdel avait été kidnappé et assassiné en septembre 2014.
C'est dans ces montagnes de Kabylie que le Français Hervé Gourdel avait été kidnappé et assassiné en septembre 2014. Yelles / Wikimedia Commons
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Algérie, la presse annonce qu’un militaire a été tué au cours d’une opération antiterroriste dans les montagnes de Kabylie. Au cours de la semaine dernière, l’armée algérienne a organisé plusieurs ratissages dans plusieurs régions du pays. Et les saisies d’armes sont inédites.

Publicité

La première opération a eu lieu entre les montagnes de Kabylie et la capitale. Sept terroristes ont été abattus. La presse révèle qu’un militaire a été tué dans l’opération. Cette région, c’est celle où des hommes, qui affirmaient avoir prêté allégeance à l’organisation Etat islamique, ont kidnappé et assassiné le Français Hervé Gourdel, en septembre 2014.

Si les ratissages sont réguliers depuis plus d’un an, dans cette région, la deuxième opération antiterroriste a eu lieu elle près de Skikda. Les militaires y ont trouvé des canons et des explosifs, là où cinq terroristes avaient été abattus au début du mois.

Tout au long de la semaine, à Blida, Boumerdès, Bouira, et Bordj Bou Arreridj, de la capitale à la Kabylie, mais aussi à Ghardaia, l’armée a arrêté des personnes soupçonnées de soutien aux groupes terroristes.

A la frontière avec le Mali, des armes ont été saisies, dont une rampe lance-missile et des obus de mortier. Les opérations sont aussi régulières à la frontière à la Libye. Les experts sont unanimes : depuis les années 1990, l’Algérie n’avait jamais saisi autant d’armes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.