Première Guerre mondiale

Centenaire de la bataille de Verdun: les Africains aussi

Des tirailleurs sénégalais pendant le repas, à la guerre, en 1914.
Des tirailleurs sénégalais pendant le repas, à la guerre, en 1914.

Les commémorations de la bataille de Verdun ne peuvent être complètes sans saluer la mémoire des combattants africains qui se sont battus dans les tranchées. Difficile d'avoir des chiffres exacts, mais des centaines d'entre eux sont morts lors de ces affrontements effroyables entre la France et l'Allemagne, les plus sanglants de la 1ère Guerre Mondiale. 180 000 tirailleurs environ ont participé à la Grande Guerre, pour beaucoup dans le cadre de recrutements forcés.  

Publicité

Dans le Musée des forces armées de Dakar, une tranchée reconstituée de la Première Guerre mondiale. Visite guidée avec Mamadou Koné, ancien conseiller scientifique.

Le dernier poilu africain africain sénégalais, qui a combattu à Verdun, est décédé en 1998. Il vivait dans une case avec une très faible pension...

Les tirs, le froid, la boue, les engelures, c'était difficilement supportable

Pour aller plus loin sur rfi.fr :

1914-1918: les tirailleurs dans la Grande Guerre (dossier)

Un Africain transformé par la Grande Guerre: Kojo Tovalou Houénou

Bakary Diallo, tirailleur en 1914

Les femmes congolaises dans la Grande Guerre en Afrique orientale et centrale

Démobilisés européens, démobilisés africains de la Grande Guerre

La Grande Guerre et l'Afrique occidentale française: le refus des Africains

14-18: une BD de collégiens malgaches pour raconter les tirailleurs

La mémoire des tirailleurs malgaches

Qui se souvient des «poilus nègres» ? 

Affiche : «A la gloire des tirailleurs sénégalais».
Affiche : «A la gloire des tirailleurs sénégalais».

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail