Accéder au contenu principal
Mali

Mali: l’ancien président Amadou Toumani Touré va-t-il rentrer au pays?

Amadou Toumani Touré lors de sa déclaration de démission ce 8 avril 2012.
Amadou Toumani Touré lors de sa déclaration de démission ce 8 avril 2012. Guillaume Thibault/RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Mali, une question revient dans le débat politique avec insistance ces derniers temps : l'ancien président Amadou Toumani Touré, exilé au Sénégal après avoir été chassé du pouvoir en 2012 par un coup d’Etat, va-t-il rentrer au pays ? L'actuel chef de l'Etat, Ibrahim Boubacar Keïta, semble ses concitoyens à cette éventualité.

Publicité

En présidant au lancement de la campagne agricole de cette année, le chef de l’Etat malien Ibrahim Boubacar Keïta a tenu à rappeler que l’initiative de cette journée chaque année revient à l’un de ses prédécesseurs : « Cette cérémonie, nous la devons à la belle initiative du président Amadou Toumani Touré ».

Autre clin d’œil à ATT, lorsque le président IBK évoque la notion de grandeur : « Un pays n’est grand que dans la grandeur. La grandeur c’est la mémoire de ce qui s’est passé. C’est la célébration de ceux qui ont mérité à tel ou tel moment la patrie malienne. Et là, le président ATT a mérité [de] la patrie malienne, je lui en sais gré. Je tenais à le dire ». Il ajoute : « Je n’ai aucun problème avec ATT, on se verra bientôt ». Le ton est donné, pour bon nombre d’observateurs il semble que le retour au pays de l'ancien président ATT se prépare.

Ce dernier est parti à Dakar à la demande de la Cédéao peu après le coup d’Etat de mars 2012. Un an après, le gouvernement malien a saisi l’Assemblée nationale, où siège la Haute Cour, pour éventuellement engager contre lui des poursuites à cause de sa gestion de la crise du Nord. Mais depuis, beaucoup d’eau a coulé sous le pont et le président Amadou Toumani Touré est redevenu très populaire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.