Accéder au contenu principal
Comores

Comores: le président Azali Assoumani dévoile son gouvernement

Le président des Comores Azali Assoumani, lors de sa cérémonie d'investiture, le 26 mai 2016.
Le président des Comores Azali Assoumani, lors de sa cérémonie d'investiture, le 26 mai 2016. IBRAHIM YOUSSOUF / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le président des Comores Azali Assoumani a finalement rendu public son premier gouvernement. Elu au terme d'un processus électoral long et compliqué, le chef de l'Etat avait noué des alliances capitales au second tour. Son gouvernement reflète son respect des accords conclus à ce moment-là.

Publicité

Si elle était très attendue, la première version du gouvernement Azali a tenu toutes ses promesses, y compris son lot de surprises. Les ministères-clés d'abord : ils n'ont pas tous été confiés aux trois vice-présidents.

Le ministère de la Justice a été attribué à maître Fahmi Saïd Ibrahim. Arrivé en quatrième position dans la course à la présidence et soutenu par l'ancien président Ahmed Abdallah Sambi, ses voix ont été cruciales au second tour pour assurer la victoire au président Azali.

Les Affaires étrangères ont également été confiées à un fidèle de Sambi, Mohamed Bacar Dossar. Un autre allié hérite d'un ministère important : le maire de la capitale, Mohamed Daoud, fondateur du parti Orange, est aujourd'hui ministre de l'Intérieur et porte-parole du gouvernement.

La CRC, le parti du président Azali, n'a donc pas de membre dans les ministères les plus importants. Nouveauté de ce gouvernement, l'Education nationale et les Sports sont désormais dans deux ministères distincts. L'heure n'est pas à la parité puisque le décret présidentiel nomme 14 ministres et secrétaires d'Etat, dont une seule femme, Sitti Attoumane, au poste de secrétaire d'Etat chargée du Tourisme.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.